Your browser does not support JavaScript!

La Wilaya d'Alger vient d'attribuer à Degrémont, filiale de Suez Environnement, la reconstruction et le doublement de la capacité de la station d'épuration de Baraki pour un montant total de 108 M? dont 68 M? pour Degrémont. La station traitera à terme les eaux usées de 1,8 millions d'habitants d'Alger. Le contrat porte sur la reconstruction de la station existante et son extension qui permettra de traiter les eaux usées de 900 000 habitants supplémentaires. Degrémont est présente en Algérie depuis près de 50 ans. Elle a récemment réalisé 7 usines de traitement d'eau potable pour l'Algérienne des Eaux et l'Agence Nationale des Barrages et des Transferts, dont l'usine de Taksebt (610 000 m3/j), l'usine du Transfert de Mostaganem-Arzew-Oran (520 000 M3/j) et celle d'Athmania (263 000 m3/j) dont Degrémont doit assurer l'exploitation pendant 5 ans. L?Agence Nationale des Barrages et Transferts (ANBT) a par ailleurs choisi Safege, filiale d'ingénierie de Suez Environnement, pour le projet de transfert « Système Est » et « Système Ouest » qui permettra d'alimenter les deux régions en eau potable, pour un montant de 25 M?. Safege va fournir à l'ANBT les études d'exécution, l'assistance technique et la surveillance des travaux des ouvrages des systèmes est et ouest. Le transfert « Système Est » se fera sur 60 km dans la région d'El Eulma, du barrage de Tabellout à Draa Driss. Le projet « Système Ouest », basé sur la même conception, se fera sur 22 km et comprendra le transfert entre les barrages existants d'Ighil Emda et de Mahouane. Les travaux réalisés par Safege permettront d'alimenter en eau potable et en eau brute à usage d'irrigation cette région aride. Ces deux contrats dans les hautes plaines sétifiennes permettront de produire et distribuer 7 m3/seconde d'eau d'ici 2013. Ce n?est pas la première fois que Safege fournit des études et diagnostics en Algérie. Parmi les projets récents, on peut citer l'étude de la valorisation des eaux du Sahara Septentrional pour l'Office National de l'Irrigation et du Drainage ou encore l'amélioration des conditions d'alimentation en eau potable des villes de Blida et Djelfa pour le compte de l'Algérienne des Eaux.