Your browser does not support JavaScript!

Le biofilm microbien, composant le plus important dans un encrassement biologique, représente un sérieux problème technique particulièrement quand l'eau est un élément critique. Il peut réduire l'efficacité thermique des échangeurs thermiques (par exemple de 30% pour une couche bactérienne de 20 microns) et augmenter l'encrassement inorganique, produisant des substances collantes qui augmentent l'adhésion de particules. Il peut ouvrir la voie à l'installation d'organismes plus gros, usuellement dénommé ?macro-encrassement', qui peut restreindre le débit d'eau et donc augmenter la consommation d'énergie. Il peut aussi entrainer une corrosion induite par les microorganismes (MIC), susceptible de causer des millions d'euros de détériorations industrielles. Ces problèmes peuvent finalement aboutir à des bouchages de tuyauteries et des arrêts d'usine. Les traitements d'élimination du biofilm doivent donc être appliqués aussitôt que les bactéries commencent à s'installer sur les surfaces, puisque il est plus onéreux et difficile, en terme de concentration en biocide et en temps de contact, de gérer un biofilm mature par rapport à un biofilm « jeune ». Aussi, après la croissance de la matrice extracellulaire du biofilm, la résistance de ce biofilm aux agents externes peut augmenter d'un facteur x1000. Par ailleurs, après avoir atteint un pseudo-équilibre, la couche externe du biofilm a tendance à se détacher pour former d'autres colonies à d'autres endroits du circuit. La technologie Alvim, proposée par Proanatec, assure une détection efficace et fiable du début d'apparition du biofilm, avec une excellente stabilité et sensibilité (moins de 1 % de recouvrement de la surface du capteur). Elle permet une approche de contrôle de biofilm simple et flexible, considérant différentes applications comme : - l'analyse et la caractérisation de la croissance microbienne, en termes de fréquence et d'intensité, dans les systèmes industriels de refroidissement d'eau; - le test et l'évaluation comparative de différents biocides chimiques ou de traitements d'eau; - le suivi en continu et en temps réel des systèmes de traitement d'eau ; - le contrôle automatique et /ou à distance et optimisation du traitement d'eau industrielle.