Your browser does not support JavaScript!

30 septembre 2014 Paru dans N°374

Bürkert innove avec un débitmètre original basé sur la technologie SAW. Cet appareil de nouvelle génération, universel pour tout type de fluide, n?interfère pas sur la section de la canalisation sur lequel il monté.

Basée sur la technologie SAW (Surface AcousticWave), Bürkert, utilise pour la première fois les ondes microacoustiques de surface dans une configuration de guide d'ondes afin de déterminer, en temps réel, le débit d'un fluide et sa température dans une conduite. Avec ce système, la firme envisage de calculer aussi d'autres paramètres tels que la densité pour déterminer un débit massique, voire même des fonctions étendues de diagnostic comme la distinction de fluides différents passant dans une même canalisation. Compact et léger, le capteur SAW est placé autour du tube de mesure. Il génère des signaux de sortie reliés au transmetteur associant l'interface utilisateur. Ce transmetteur est basé sur la nouvelle plateforme électronique de Bürkert qui sera désormais utilisée par tous les appareils du constructeur. Cette conception modulaire facilite l'utilisation des composants électroniques montés sur des appareils différents. Le nouveau débitmètre accepte de fonctionner sans restriction dans n'importe quelle position y compris pour de très faibles débits. La liaison avec les groupes électriques est entièrement numérisée. La technologie SAW utilise la propagation des ondes de surface acoustiques excitées à la surface d'un tube par un convertisseur piézoélectrique internumérique, une exclusivité développée par Bürkert. « Un peu comme pour les guides d'ondes optiques (fibres optiques), dans un guide d'ondes acoustiques, les ondes sont émises, à l'extérieur de la conduite, puis propagées en zigzag à travers le fluide devant être mesuré. L'angle Rayleigh, sous lequel ces ondes sont diffusées dans le liquide est différent pour chaque vitesse de propagation. Il s'agit d'une sorte d'empreinte acoustique propre au fluide décelé qui est générée en association avec les cycles temporels de l'émetteur. Les caractéristiques des signaux reçus, sachant qu'ils traversent une ou plusieurs fois le milieu, permet de déterminer vitesse du débit, densité et température du liquide ou du gaz et il est même possible d'envisager d'autres déductions sur le fluide lui-même en fonction des résultats issus du calculateur associé à l'appareil », explique Marc Klingler, Responsable Segment Process Hygiénique Groupe chez Bürkert. La diffusion en éventail des ondes de surface dans le fluide, de même que la réception multiple des signaux rendent le résultat de la mesure indépendant du profil du flux et résistant à toute perturbation (variation de pression, de chaleur, de densité?). Intéressant, la mesure est indépendante du sens d'écoulement. Comme le principe ne nécessite aucun élément dans la tuyauterie, la section de la conduite reste constante, donc sans aucune perte de charge contrairement aux autres appareils existant sur le marché (débitmètre Coriolis, Vortex?). Faible poids, encombrement réduit et consommation d'énergie minimale, ce nouveau type de débitmètre tout inox est prévu pour des diamètres de tuyauteries DN15, DN25, DN40 et DN50 avec des raccords Clamp conformes aux différentes normes actuelles. Il encaisse des pressions jusqu'à 40 bar, ce qui couvre la plus grande partie des applications industrielles hydrauliques. De plus, on peut l'utiliser avec ou sans afficheur car celui-ci se comporte comme un module séparé qui peut être installé sur le côté ou au-dessus du transmetteur et qui peut aussi pivoter de 90° de tous côtés. L'alimentation électrique de 24 V cc est assurée par deux passe-câbles en M20 et une troisième traversée avec un connecteur M12 servent aux connexions électriques sur le transmetteur FLOWave. En signaux de sortie, une sortie analogique (AO, 4?20mA) ainsi qu'une sortie numérique (DO) sont disponibles pour les installateurs. Un signal supplémentaire peut être basculé de AO à DO par l'intermédiaire d'un paramétrage. Naturellement, les boîtiers du transmetteur sont aussi fabriqués en inox. Autre nouveauté, le système miniaturisé de monitoring en ligne pour la qualité de l'eau. Dénommé 8905, il est destiné aux usines de traitement d'eau potable afin de surveiller en continu les principaux paramètres concernant eaux brutes et eaux traitées avant passage au réseau de distribution. Compact, flexible et extensible et constitué de cubes d'analyse autonomes, il mesure le PH, le potentiel Redox (ORP), la conductivité, le chlore libre et la turbidité. Ces modules compatibles peuvent être connectés ou déconnectés en cours de fonctionnement et combinés suivant l'application recherchée. Naturellement, ces systèmes sont compatibles avec la nouvelle plateforme d'intégration EDIP (Efficient DeviceIntegration Platform) transition des nouveaux produits Bürkert vers l'Industrie 4.0. Jean Guilhem