Your browser does not support JavaScript!

En dehors des fonds incurvés qui limitent les volumes résiduels et la généralisation des sondes ultrasoniques pour la régulation, les stations de relevage d'eaux usées ont peu évolué ces dernières années. D?où l'intérêt suscité par la station EMU-Port de Salmson. Equipée d'un système de séparation de solides, elle permet de simplifier considérablement la maintenance.

Grâce à l'étang du Stock, l'un des plus vastes de l'Est de la France avec 750 hectares de surface, la communauté de communes du même nom voit sa population multipliée par cinq en haute saison, passant ainsi de 850 à environ 4.000 habitants. La multiplication des résidences secondaires et autres complexes touristiques ont conduit cette collectivité à étendre et rénover les réseaux d'assainissement de son territoire. Sur les 12 millions d'euros dédiés à ce programme, 5 millions d'euros ont déjà été investis dans les deux premières tranches d'un programme qui en compte trois. Pour l'une des plus petites communautés de communes de France en terme d'habitants, la rénovation d'un réseau d'assainissement représente un investissement très important. L?opération doit être minutieusement étudiée, préparée, et l'engagement financier calculé au plus juste tant au niveau de l'investissement initial qu'au niveau des coûts d'exploitations. Une centaine de propriétés secondaires étaient concernées par cette deuxième tranche, dont la DDAF a pris en charge les études. Outre la rénovation des canalisations, elle prévoyait l'installation de 4 stations de relevage pour transférer les eaux usées des résidents vers une lagune composée de 2 bassins de traitement, avant rejet au milieu naturel. Pour satisfaire à l'ensemble des exigences formulées par le maître d'ouvrage en termes de contraintes environnementales, d'hygiène, de sécurité, de simplicité de maintenance, de facilité de mise en ?uvre, la société Hydrautec, spécialisée dans les études et installations de stations de relevage a proposé l'installation de 4 stations de relevage de type EMU-Port fournies par Salmson. « Trois raisons ont motivé ce choix, explique Bernard Simon, Président de la communauté de commune de l'étang du Stock. Tout d'abord, la maintenance qui doit être très réduite car les petites communautés comme la nôtre ne disposent pas de moyens techniques et humains aussi importants que les grandes ou moyennes collectivités. Deuxièmement, en cas d'intervention, cette station écologique est propre du fait qu'elle est installée en fosse sèche. Pas de contact avec les effluents, pas de risque de corrosion, pas d'émanation, le travail à l'intérieur de la station s'en trouve facilité et la sécurité assurée pour l'agent qui intervient. Enfin, nous avons été sensible à l'aspect écologique et pratique de la station qui, fabriquée en PEHD, est entièrement recyclable et prête à poser. » S?il est vrai que le surcoût de ce type de station n?est pas négligeable, l'exploitant ne tarde pas à constater que la suppression des curages et la maintenance simplifiée réduisent à quasiment rien les coûts d'exploitation de cette installation, permettant d'envisager un retour sur investissement en deux ans environ. Après plus d'un an de fonctionnement, Bernard Simon se félicite de ce choix, puisque aucune intervention n?a été réalisée sur l'une des 4 stations EMU-Port' et le choix est fait pour la troisième tranche des travaux qui devrait débuter dans les prochaines semaines !