Your browser does not support JavaScript!

Deux programmes complémentaires visant à déterminer les facteurs d'apparition et la mesure en temps réel des cyanobactéries viennent d'être lancés avec l'appui du Conseil régional du Limousin. Le premier, un projet de R&D fondamentale, regroupe le Groupement de Recherche Eau Sol Environnement de l'Université de Limoges avec l'Université Charlotte (EUA) et l'Université Lünd (Suède). Il a pour objectif de déterminer les facteurs favorisant l'apparition des cyanobactéries dans les eaux. Le second est un projet de R&D applicative qui regroupe Mesures & Signaux, une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de systèmes autonomes de mesures en temps réel (gamme Aquamèsus) avec le Syndicat d'Aménagement du Bassin de la Vienne Moyenne-Haute-Vienne et l'Université de Cardiff (Pays de Galles- Royaume Uni). L?objectif est de progresser dans le domaine de la mesure en temps réel des cyanobactéries mais aussi de tenter de déterminer les paramètres annonciateurs de leur apparition. Ces programmes permettent de créer un lien concret entre la R&D universitaire et privée en s'enrichissant des compétences d'autres universités européennes et américaines. A terme, il pourrait permettre aux entreprises partenaires de proposer aux collectivités une offre produits/services autour de la problématique des cyanobactéries et à la Région Limousin de se positionner, au niveau européen, comme un acteur majeur de la recherche autour de ce sujet.