Your browser does not support JavaScript!

Dans la continuité du travail collectif engagé il y a un an à l'initiative de la Communauté d'agglomération Seine?Amont, de la ville d'Orly et du Conseil général du Val'de?Marne avec une centaine d'acteurs franciliens, le Cluster « Eau-Milieux-Sols » a présenté sa feuille de route et ses projets prioritaires lors de sa constitution le 26 novembre dernier.

La création de ce Cluster a réuni une quarantaine d'acteurs parmi lesquels des collectivités territoriales, les membres fondateurs (EPI, Fluidion, G2E?IDF Arrosage, Hesus, Hydreauetude, Watchfrog, OGE, Antea, Artelia, Egis, Veolia), ainsi que des réseaux d'entreprises et des établissements de recherche et de formation comme l'UPMC et l'UPEC, l'OSU Efluve et l'UMR METIS. D?autres acteurs économiques potentiellement membres ou partenaires tels que le Syndicat Marne Vive, la Direccte et l'AESN ont également participé à cette constitution. L?assemblée a entériné les statuts du Cluster « Eau-Milieux-Sols » et a élu le Conseil d'administration qui sera présidé par Pierre Bell'Lloch, élu de la Communauté d'agglomération Seine?Amont, Conseiller général du Val-de-Marne. Cette structure doit permettre aux acteurs de s'associer pour favoriser le développement des entreprises et activités du secteur eau-milieux-sols, de réaliser des projets structurants et innovants dans ce domaine sur l'Ile?de-France et de contribuer à répondre aux enjeux de qualité de vie des habitants, d'emploi et d'attractivité du territoire. Quatre axes stratégiques ont été définis à partir des contributions et des attentes des acteurs mobilisés. Ils concernent les interfaces sols/qualité de l'eau et milieux aquatiques, les nouvelles solutions de gestion urbaine de l'eau, la modernisation durable des infrastructures et services en maîtrisant les coûts, et les micropolluants et problématiques eau/santé. La logique de fonctionnement en Cluster repose sur deux grandes finalités : la réalisation de projets structurants et collectifs, et un volet "business" favorisant en particulier l'accès aux marchés.