Your browser does not support JavaScript!

Première entreprise indépendante du secteur de l'eau, Ternois conçoit, construit et entretient des ouvrages de gestion de l'eau pour les collectivités allant de 1.000 à 150.000 habitants. Jusqu'en 2002, l'entreprise s'est développée en construisant des stations d'épuration au nord de la Loire, pour les clients industriels et les municipalités. Depuis, tout en maintenant ses acquis traditionnels, l'entreprise a étendu son réseau sur toute la France et se développe rapidement en exploitation.

Ternois intensifie sa politique de développement. Sa démarche de maillage systématique du territoire, entamée en 2002, se poursuit avec l'ouverture, l'été prochain, d'une 4ème agence à Dijon. « Avec notre siège de Chartres et les agences de La Seyne sur Mer, de Montauban et de Nantes, nous aurons une implantation nous permettant d'être plus proches de nos chantiers en tout point du territoire » estime Loïc Darcel, PDG de Ternois. Sur le plan technologique, Ternois intensifie également ses efforts, notamment en techniques membranaires avec un positionnement innovant grâce à sa technique de membranes situées à l'extérieur des bassins. Sa première réalisation, la station de Riec/Belon (29), est en phase de mise en route. L?entreprise a également optimisé son savoir-faire dans le domaine du séchage solaire des boues avec plancher chauffant permettant désormais un séchage efficace tout au long de l'année. Tout ceci devrait permettre à l'entreprise, dans le domaine de la construction, d'atteindre son objectif : passer de 40 à 60 M? de chiffre d'affaires à un horizon de 3 à 5 ans. Mais c'est dans le domaine de l'exploitation que la croissance attendue pourrait être la plus forte. On sait que depuis 2004, un tournant stratégique a été pris, Ternois décidant de pénétrer le marché de l'exploitation par délégation de service public. En 2010, sur la base des contrats signés au 1er janvier le chiffre d'affaires en exploitation devrait dépasser les 4,5 M?. Compte tenu de l'activité historique de l'entreprise, il reste majoritairement composé de contrats d'assainissement. « Mais l'activité eau potable est en progression plus rapide que celle des eaux usées » souligne Loïc Darcel. « Compte tenu de ce que les contrats d'affermage se cumulent sur une dizaine d'années et que cette activité n?a véritablement démarré qu'en 2005, les perspectives de croissance sont bonnes, entre 15% et 20 % par an, ce qui devrait permettre d'atteindre 10 M? en 2015 ». Pour ceci, Ternois Exploitation, la nouvelle structure juridique dédiée aux métiers de l'exploitation compte exploiter, en synergie avec la branche Construction, le levier que représentent les constructions réalisées et la forte technicité de ses bureaux d'études internes. « Ternois progresse depuis 40 ans grâce à la qualité de ses réalisations : conception orientée vers l'usager, solidité des équipements, qualité des chantiers exécutés, respect absolu du contrat et de la coopération avec le client et son maître d'?uvre dans la phase de réalisation » estime Loïc Darcel. En exploitation, nous travaillons dans le même état d'esprit, guidés par un souci de qualité sur le long terme, tant technique que relationnel avec la volonté d'offrir aux petites et moyennes collectivités le meilleur rapport qualité/prix et la transparence que peut apporter une entreprise à taille humaine ».