Your browser does not support JavaScript!

Le biogaz contient majoritairement du méthane (CH4) et du dioxyde de carbone (CO2) mais également des éléments traces d'autres gaz, notamment des composés soufrés dont le sulfure d'hydrogène (H2S). Particulièrement toxique, l'H2S entraîne une corrosion rapide des équipements de cogénération. Pour remédier à ce problème, Chemviron Carbon a développé un charbon actif facile à mettre en ?uvre et directement intégrable dans les installations existantes et qui, de plus, permet de maximiser les taux de charge et de diminuer la fréquence de remplacement. Couplé aux unités mobiles Cyclesorb, le Solcarb KS3 est plus facile à mettre en oeuvre et directement intégrable dans des installations existantes. En effet, les unités Cyclesorb sont constituées de filtres mobiles qui sont livrés équipés de charbon actif et prêts à être raccordés. Une fois saturés, ces filtres peuvent être échangés par des filtres identiques remplis de charbon actif vierge, Chemviron Carbon se chargeant de la valorisation ultérieure du média saturé. Ainsi, l'utilisateur n?a plus à se soucier d'investir dans un filtre, d'acheter et faire livrer son charbon actif, de remplir son filtre et gérer un déchet banal, de vider le charbon actif une fois la durée de vie du filtre expirée, d'envoyer le charbon actif en décharge et gérer le déchet (BSDI). En outre, alors que les produits imprégnés conventionnels permettent d'atteindre un taux de charge d'environ 25% (exprimé en g S/100g de charbon actif), le Solcarb KS3 permet d'atteindre des valeurs supérieures à 70%. Cette différence diminue la fréquence de remplacement du media saturé par un facteur proche de 3. Les opérations de changement de media filtrant sont lourdes, nécessitent du personnel, conduisent à la mise en décharge de produit saturé. Ce nouveau charbon actif est ainsi facile à mettre en ?uvre avec peu ou pas d'investissement et peut se raccorder à des installations existantes.