Your browser does not support JavaScript!

L?Institut Pasteur de Lille s'est imposé au cours de ces trois dernières années comme un acteur majeur dans le domaine de la bio-analyse en santé et en environnement. Une politique de croissance organique rapide l'a débord amené à renforcer son implantation lilloise par la création de près de 12.000 m² de laboratoires. L?Institut Pasteur de Lille s'est ensuite implanté nationalement dans le cadre d'une stratégie de croissance externe soutenue : - En 2005, avec l'acquisition de Bouisson Bertrand Laboratoires à Montpellier et Nîmes ; - En 2007, avec le rachat des laboratoires d'IRH Environnement à Maxéville, Epinal, Nambsheim et Fresnes lès Montauban, ceux de Guigues à Aix-en-Provence et Rueil-Malmaison et également avec l'obtention de la délégation de service public du laboratoire central d'analyse de la Moselle à Saint-Julien lès Metz ; - En 2008, avec la création d'un groupement d'intérêt public pour la gestion du laboratoire départemental de l'Allier à Moulins. Pour fédérer ces implantations sous une même bannière, l'Institut Pasteur de Lille a créé IPL santé, environnement durables. Les sites de Maxéville, Nambsheim, Epinal, Fresnes lès Montauban et Saint-Julien lès Metz ont été regroupés sous IPL santé, environnement durables Est. Aujourd'hui, ce sont les sites de Montpellier, Nîmes et Aix-en-Provence qui se regroupent sous la bannière IPL santé, environnement durables Méditerranée. Cette nouvelle entité regroupe désormais 60 ingénieurs et techniciens sur 1.600 m² de laboratoires. Elle est capable de réaliser pour le compte de l'Etat, des collectivités, des industriels et des particuliers de nombreuses prestations d'analyses grâce aux compétences étoffées du groupe. Elle est ainsi en mesure d'identifier et de quantifier tous les paramètres de pollution (microbiologiques, chimiques, organiques, écotoxicologiques, radioactivité, alimentarité des matériaux) des eaux destinées à la consommation humaine, des eaux superficielles, des eaux de rejet urbains et industriels, de l'air industriel, urbain, intérieur mais aussi des sols, boues, sédiments, produits de dragages' Tout ceci en mettant en ?uvre des techniques de pointe parmi lesquelles la chromatographie (GC-MS, LC-MS-MS,?), la biologie moléculaire (PCR) et la spectrométrie (ICP-MS?) Par ailleurs IPL santé, environnement durables Méditerranée gère le risque Legionella par ses diagnostics microbiologiques, l'évaluation des procédés de traitement, la surveillance des installations, le contrôle de conformité des tours aéroréfrigérantes. Elle développe également des méthodes analytiques rapides et des procédés.