Your browser does not support JavaScript!

Profluid, organisation professionnelle représentative des fabricants de pompes, de compresseurs, de pompes à vide et de robinetterie annonce une croissance du chiffre d'affaires de ses professions supérieure à 8 % pour l'année 2006.

4 milliards d'euros' C?est le chiffre d'affaires production France atteint par les professionnels de la pompe et de la robinetterie en 2006 : plus d'1 milliard pour les pompes, 1,6 milliard pour la robinetterie et 1,4 milliard pour les compresseurs et pompes à vide. Ces résultats sont dus aux exportations, toujours dynamiques, mais aussi aux marchés « industrie / énergie » et « cycle de l'eau » en forte expansion. Des résultats d'autant plus satisfaisants qu'ils ont été obtenus dans un contexte difficile : émergence de nouveaux acteurs pratiquant le « low cost », niveau de charges sociales et fiscales élevé, parité euro/dollar défavorable, difficultés d'approvisionnement en matières premières avec notamment une forte hausse ces dernières années du cuivre ou encore de l'inox. Confrontés à ces difficultés, les fabricants de pompes et de robinetterie ont misé sur la réactivité et la flexibilité des équipes, la compétitivité et la qualité des produits, le respect des délais de livraison et surtout le développement des services associés : entretien, pièces de rechange, service après-vente. Avec les résultats que l'on sait, qui leur permettent dans un contexte international devenu ultra-concurrentiel de conforter leurs positions. Pour 2007, les fabricants de pompes, compresseurs et robinetterie prévoient une croissance du même ordre que celle enregistrée en 2006 : les besoins en équipements des pays émergents, et notamment les besoins en eau et en énergie, ainsi que les grands projets industriels devraient alimenter cette croissance. De son côté, forte du dynamisme et de la vitalité de ses adhérents, Profluid compte bien consolider son rôle d'interlocuteur incontournable des administrations, européennes et nationales en représentant les professions dans la mise au point des règlements et directives, tels que REACH (1), ou DEEE (2) ou LUSD (3). L?association, qui regroupe des entreprises employant en France 20 000 personnes et réalisant près de 70 % de leur activité à l'export, basera ses actions principales sur trois axes essentiels : la poursuite de la campagne de lutte contre la contrefaçon, la mise en ?uvre et le suivi des impositions réglementaires dans le cadre de la protection de l'environnement et la création de conditions générales professionnelles d'affaires pour la défense des intérêts des fabricants. (1) REACH : enRegistrement, Evolution, Autorisation des substances chimiques (2) DEEE : Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques (3) LUSD : Limitation de l'Utilisation de Substances Dangereuses