Your browser does not support JavaScript!

Naskeo Environnement, société spécialisée dans la production d'énergie renouvelable par méthanisation, vient d'ouvrir son capital aux fonds de capital-risque Oddo Asset Management et XAnge Private Equity. En réalisant cette opération, Naskeo fait le pari du développement technologique pour renforcer sa position et son expertise.

Créée en mai 2005, Naskeo Environnement est spécialisée dans la conception, la construction et l'exploitation d'unités de méthanisation. Ces unités permettent aux industries agroalimentaires et pharmaceutiques, ainsi qu'aux exploitations agricoles, de devenir production d'énergie renouvelable tout en s'affranchissant de leurs problématiques de déchets organiques. Naskeo propose deux types de solutions selon la nature des déchets. Une première technologie, Proveo, développée par le Laboratoire de Biotechnologie de l'INRA (Narbonne), permet la dépollution et la valorisation énergétique des effluents liquides. Naskeo en détient une licence exclusive d'exploitation. Un second procédé, Ergenium, permet une conversion à très haut rendement des déchets solides en biogaz. Cette technologie, également développée en collaboration avec l'INRA, aboutira courant 2007 à un brevet en co-propriété avec l'INRA. La société Naskeo, déjà bénéficiaire sur son premier exercice, prévoit une croissance moyenne de 57 % par an sur les cinq prochaines années. En France, les prévisions de production de biogaz en 2010 permettent d'évaluer une croissance annuelle du marché voisine de 20 %. L?augmentation du tarif de rachat de l'électricité à partir de biogaz, intervenue en juillet 2006, devrait notamment doper le marché puisqu'elle va permettre de rentabiliser plus rapidement les investissements dans ce type d'installation. Cette levée de fonds, d'un montant de 2,6 M? réalisée à parts égales par Oddo Asset Management et XAnge Private Equity, devrait permettre à Naskeo de poursuivre ses investissements dans la recherche et le développement de procédés connexes à la méthanisation. Les fonds serviront également à accélérer le développement de projets de centrale de méthanisation en France, où la société possède déjà plusieurs références, ainsi qu'à initier des démarches commerciales à l'étranger.