Your browser does not support JavaScript!

31 decembre 2008 Paru dans N°317

Les Eco-industries ne connaissent pas la crise. Pour preuve, l'édition 2008 de Pollutec qui aura finalement accueilli 73 668 visiteurs durant les 4 jours du salon, soit une augmentation de 9,4% par rapport à Pollutec 2006. Avec 11,4% de visiteurs internationaux, soit 8 422 professionnels de 110 nationalités (+ 11% par rapport à 2006), Pollutec confirme également son internationalisation. Ce succès quantitatif est confirmé par de nombreuses appréciations positives d'exposants quel que soit leur secteur d'activités. Avant la prochaine édition qui se tiendra à Paris du 1er au 4 décembre 2009, retour sur quelques moments fort de l'édition 2008

Pompes : Flygt et Wedeco annoncent leur fusion au sein d'ITT Water & Wastewater France SAS qui rassemble désormais l'ensemble de l'offre du groupe au sein de trois branches : le transport de l'eau, essentiellement représenté par la marque Flygt, le traitement des eaux qui sera représenté par les marques Wedeco pour les UV et l'ozone, Sanitaire pour l'aération fines bulles, et Léopold pour les matériels de prétraitement et les filtres à sables. « Ainsi, explique Gaétan Beaulieu, directeur général d'ITT Water & Wastewater France, la nouvelle structure aura la capacité de proposer dans le domaine de l'eau claire comme dans celui des eaux usées une offre globale allant du pompage jusqu'au traitement final en passant par toutes les étapes de filtration, aération, agitation, etc'. ». « Sans pour autant se positionner en tant qu'ensemblier, nous sommes donc maintenant à même d'offrir des solutions complètes » ajoute Gaétan Beaulieu. ITT Water & Wastewater France, dont Flygt composera la partie la plus importante, ne sera donc pas un pompiste au sens strict du terme mais un équipementier capable d'intervenir à toutes les étapes du traitement de l'eau qu'il s'agisse d'eaux usées, d'eau potable et, dans certains cas, d'eau de process en proposant non plus seulement des produits mais aussi des systèmes. Dans le domaine du pompage, ITT Water & Wastewater France a annoncé l'arrivée de ses nouvelles pompes 8000, une gamme qui comprend : ? Une gamme complète de pompes de surface DY 8000 et CY 8000 en fonte ou en acier inoxydable, ? Une gamme de pompes submersibles D8000 en acier inoxydable pour les transferts d'effluents corrosifs, ? Une gamme de pompes submersibles H8000 et de surface HY8000 en fonte Ni-hard 4 pour les transferts d'effluents abrasifs. Canalisations : floraison de nouveautés sur le stand Saint-Gobain PAM, à commencer par Blutop, une nouvelle gamme de canalisations en fonte ductile de plus faible épaisseur dédiée à la distribution d'eau potable, en DN/OD90, 110, et 125. Ce produit, complètement nouveau, allie la durabilité et la résistance de la fonte ductile à la maniabilité des canalisations en plastique, accélérant ainsi la pose sur site. Manuportable, facilement emboîtable, le système est flexible et prêt à poser. Il permet de diminuer de façon significative la durée des chantiers. Les revêtements extérieurs à base de zinc/aluminium et intérieurs à base de Ductan, un polymère spécialement développé pour la gamme, garantissent la durabilité et la résistance au choc. L?assemblage des tuyaux est facilité par une gamme de raccords, jonctions et accessoires et par un système de verrouillage totalement nouveau. Conçues pour durer plus de 100 ans, ces canalisations sont compatibles avec les tubes en plastiques et leurs accessoires. Pour Claude Imauven, Président directeur général de Saint Gobain PAM « Blutop est une évolution révolutionnaire. Une évolution car la gamme est le fruit de plusieurs années de développements technologiques convergents pour arriver à maitriser l'épaisseur plus mince des tuyaux et mettre au point de nouveaux revêtements internes et externes. En même temps, Blutop est un produit révolutionnaire car très facile à mettre en ?uvre, durable, qui ouvre à la fonte de nouveaux marchés ». Saint Gobain PAM a également présenté sa nouvelle robe destinée à habiller ses poteaux d'incendie baptisée Elancio. Sa conception permet d'habiller les PI neufs mais aussi de réhabiliter les anciens poteaux sans les changer. Également en vedette sur le stand, une nouvelle génération de regard de chaussée qui apporte une réelle amélioration de la manipulation grâce au nouveau concept de ??Tirer-Glisser??. Plus sûre et plus pratique, l'ouverture et la fermeture de la gamme G-TEX se fait aisément, sans rotation. Les opérations de déverrouillage du barreau élastique en fonte ductile et d'ouverture du tampon sont réalisées à l'aide d'une simple pioche et non avec les mains. Traitement de l'eau : nombreuses innovations chez Permo qui présentait à Pollutec ces « Eco-Solutions ». Eco comme « écologiques » mais aussi « économiques » dans la mesure où tous les procédés présentés avaient pour vocation d'optimiser le rendement et les performances des procédés industriels : recyclage des rejets d'osmose, utilisation des floculants, procédé Ecovap, régénération à contre-courant, dégazeurs membranaires, traitement des eaux pluviales,? « Toute une palette de procédés qui sont autant de solutions assorties de garanties de résultat pour nos clients » souligne Hervé Déan, directeur des ventes chez Permo. Le pilote Permo, destiné au traitement des rejets en sortie de stations d'épuration industrielles, au traitement des concentrats ou évaporats ainsi qu'à tous les effluents chargés en matières organiques ou en sels dissous, en est un bon exemple. Le poste de traitement par procédé membranaire est monté sur un châssis d'encombrement réduit (L : 1850 mm x l : 710 mm x H : 1740 mm). Une pompe de surpression à pression variable permet d'effectuer des tests entre 10 et 70 bar pour un débit de 0,4 m3/h. L principe de fonctionnement est simple : à partir d'une cuve de stockage de l'effluent à traiter et d'une ligne de prétraitement par filtration fine et dosage, le pilote Permo permet de tester la faisabilité et les performances quantitatives et qualitatives de l'osmose inverse sur le traitement des rejets, le variateur de pression de la pompe permet de définir les meilleurs paramètres de fonctionnement du système (pression d'exploitation, taux d'abattement des paramètres critiques, vitesse de colmatage, nature et fréquence de nettoyage des membranes, performance de débit et rendement ?). Sûr et simple, le procédé ne nécessite aucun investissement, le matériel peut être loué pendant la durée des tests. Assainissement : Le béton expose ses solutions durables. La Fédération de l'Industrie du Béton (FIB) appuyée par son Centre Technique Industriel (CERIB) a présenté une large gamme de solutions pérennes dans le domaine de l'assainissement durable. L?industrie du Béton propose en effet une offre imposante pour constituer des réseaux homogènes faciles à mettre en ?uvre au travers de ses divers produits (tuyaux, regards, boîtes de branchements, séparateurs, assainissement autonome, bouches avaloirs'), mais aussi de ses solutions alternatives : chaussées réservoirs, bassins de rétention, ouvrages de récupération et de stockage, récupérateurs d'eau de pluie?. Une conférence animée par un collectif d'industriels a permis de présenter les innovations développées par l'Industrie du Béton mais aussi les partenariats et outils destinés à optimiser la qualité des réseaux d'assainissement à l'image de la Charte de bonnes pratiques pour garantir la qualité optimale des réseaux en béton vient d'être signée par la FIB Assainissement et Canalisateurs de France. A signaler également la toute nouvelle version 6.0 du logiciel de dimensionnement mécanique et hydraulique des canalisations Oduc. Cette version 6.0 offre une nouvelle possibilité permettant d'approcher le dimensionnement des canalisations posées sous ou à proximité des voies de tramways. Par ailleurs, des alertes « qualité » sont générées au fil des saisies, et un plan qualité est joint en annexe à la note de calcul. Pour les canalisations en thermoplastique à parois structurées et en PRV, il est possible d'accéder aux données des avis techniques des fabricants ayant accordé leur mise à disposition. Le logiciel Oduc comporte deux modules principaux : - un module de dimensionnement mécanique, qui permet de réaliser le dimensionnement des canalisations d'assainissement en béton (armé, non armé ou fibré acier), en fonte, en grès, en PVC à paroi compacte, en PRV (Polyester Renforcé de Verre), ou en thermoplastique à parois structurées, conformément au chapitre 4 du Fascicule 70 version 2003. - un module de dimensionnement hydraulique, qui comprend deux menus, le menu Calcul de bassins versants et de rétention et le menu Dimensionnement de canalisation. Pompage : outre sa gamme de pompes et d'aérateurs Tsurumi, CE2A présentait de nombreuses solutions originales dont ce flotteur conçu pour pouvoir utiliser toutes sortes de pompes submersibles, motopompes, aérateurs et agitateurs sur tous types d'ouvrages : piscines, lagunes, lacs, cours d'eau, bassins de rétention, mer, etc' La flottabilité unitaire du flotteur est de 100 litres, soit un maximum de 100 kg pour toutes pompes de surface et plus de 100 kg pour pompes, aérateurs ou agitateurs immergés. L?épaisseur de 6 à 7 mm confère à la coque en polyéthylène une bonne résistance aux chocs et à l'abrasion. Cette matière est inerte aux agressions chimiques et résiste bien aux hydrocarbures. La couleur noire teintée en masse permet au flotteur universel de résister aux U.V. L?insubmersibilité est obtenue par moussage interne sans pression. « Ce dispositif tout en inox 316, dont les roues sont orientables, permet de réaliser de substantielles économies en accélérant la mise en ?uvre des équipements et en évitant le recours à de lourds et coûteux équipements comme par exemple treuils, grues, radeaux, etc' » indique Alain du Petit Thouars, directeur général de CE2A. Pompage : Side Industrie a présenté a présenté à Pollutec 2008 sa nouvelle gamme de système de pompage Dip Système : DIP 16, DIP 21, DIP 31, DIP 61, DIP 101 et DIP 151. Seul système breveté du marché, Dip Système est un procédé de pompage en ligne destiné au relevage en prise directe avec l'arrivée d'effluent, pour la mise en place de stations. Conçu et fabriqué par Side Industrie en acier inoxydable AISI 304L, il s'adapte aux fluctuations des débits d'arrivée des fluides en éliminant les nuisances des réceptacles de mise en charge considérés comme dangereux et onéreux à l'entretien (fosses, bâches, cuves, bassins, regards, ?). En relevant les effluents gravitaires directement depuis l'arrivée, sans mise en charge et sans fosse de collecte, Dip Système permet de s'affranchir des inconvénients liés aux volumes de rétentions : gaz dangereux (H2S), odeurs, amas de sables ou de graisses, corrosion des équipements, érosion des ouvrages, encrassement des flotteurs, sécurité d'accès. Dip Système est piloté en standard par vitesse variable. Le fonctionnement n?est plus basé sur un pompage tout ou rien, mais sur un pompage continu et modulé, directement à l'arrivée de l'effluent. Pompage : une solution au pompage des lingettes et fibres longues. Le lancement des lingettes dans les années 90 est apparu dans un premier temps comme une facilité mais les nuisances qu'elles génèrent sont aussi importantes que les bénéfices qu'elles procurent. Pour faire face à ce phénomène, véritable cauchemar pour les exploitants, Weir Minerals France propose une solution avec ses pompes centrifuges Hidrostal. Contrairement aux pompes centrifuges classiques, la conception spécifique de la Roue à Vis Centrifuge (RVC) permet aux hydrauliques Hidrostal un transfert "en douceur" des liquides, le changement de direction est progressif entre l'aspiration et le refoulement. L?action de gavage de la partie vis de la roue facilite l'allongement des fibres et leur évacuation vers le refoulement. Le passage, associé à la forme de la vis réduit considérablement les bouchages. De plus, cette forme spécifique brevetée donne des courbes débit hauteur très verticales et des rendements atteignant 80%. L?ensemble de ces facteurs en fait une solution économiquement rentable pour toute exploitation confrontée à la problématique des lingettes. Brassage : Aqua Turbo® Fred, un dispositif prometteur L'utilisation de brasseurs flottants Fred (Flottables Re-Entrainment Device ou encore Système de Ré-Entraînement de Flottants) d'Aquasystems dans des bassins biologiques de stations d'épuration urbaines fonctionnant en SBR (Sequencing Batch Reactor) semble prometteuse. Le rôle du Fred est alors double : d'une part il assure seul le brassage durant l'anoxie avec mise en suspension des boues (il remplace donc le brassage de fond), d'autre part, comme il crée un très fort courant de bas en haut, il empêche la formation d'une couche graisseuse en surface (problème actuellement mal résolu, à cause des graisses qui viennent automatiquement flotter en surface lorsque le brassage est assuré par des brasseurs de fond). Plusieurs projets d'équipement de SBRs urbains avec des Fred sont actuellement en cours d'étude. Eau potable : une borne antigel chez Sainte Lizaigne spécialisée dans les articles de robinetterie, accessoires et dispositifs hydrauliques destinés au transport et à la distribution de l'eau potable. Destinée à protéger les compteurs d'eau et la robinetterie des atteintes du gel, cette borne en PVC résistant aux UV et isolée à l'aide de polystyrène expansé existe en plusieurs configurations. Les versions semi-enterrées (de 600 à 1200 mm de hauteur) bénéficient des calories puisées dans le sol par la partie enterrée grâce à un mouvement de convection naturelle. De nombreuses configurations sont disponibles : pied réglable, type de porte, personnalisation, support télérelève, etc' Pompes : KSB étend sa gamme de pompes haute pression monobloc en exécution en ligne. La nouvelle pompe haute pression verticale en exécution en ligne (orifices d'aspiration et de refoulement opposés et de même diamètre) Movitec 90 est destinée aux applications du marché de l'eau : adduction/traitement, valorisation d'eau de pluie, irrigation, surpression, lavage, eau saumâtre et osmose inverse? Elle est équipée de moteurs électriques standard EFF1 et élargit les caractéristiques de la gamme Movitec jusqu'aux valeurs suivantes : Débit max : 112,8 m3/h, HMT max : 176 m, pression max : 40 bar, température du fluide : entre -30 et +140 °C. Comme toutes les Movitec, cette grande taille bénéficie de solutions techniques qui lui confèrent une bonne fiabilité : - l'absence de joints extérieurs entre les différents étages sur la chemise de pompe rigide à la torsion garantit une grande sécurité de fonctionnement. Deux joints toriques encastrés assurent l'étanchéité du corps en cas de chocs thermiques ; - les paliers lisses autonettoyants en carbure de tungstène ou en céramique maintiennent le rotor dans sa position exacte et empêchent le frottement des roues au corps ; - la garniture mécanique normalisée selon EN A2756, facile et rapide à changer, facilite les opérations de maintenance ; - les composants de l'hydraulique en acier inoxydable (1.4301 et 1.4404 selon les versions) lui assurent une longévité accrue. A signaler que toute la gamme Movitec est automatisable avec les variateurs de vitesse PumpDrive. Gestion de l'énergie : Schneider Electric au chevet de l'efficacité énergétique. Dans les installations de traitement de l'eau, l'énergie électrique peut représenter 25 à 40% du coût de fonctionnement. L'efficacité énergétique est donc primordiale. « Pourtant, explique Pascal Bonnefoi, directeur Business planning marché de l'eau chez Schneider Electric, il existe un paradoxe entre la part que représente la consommation d'énergie dans les coûts d'exploitation et l'intérêt des exploitants pour le sujet. Si l'on compare aux autres industries, il existe dans le domaine de l'eau un décalage important ». Constatant l'adéquation entre son offre désormais regroupée sous le concept « Energy management » et les besoins du marché, Schneider Electric a développé à l'attention des exploitants une offre visant à optimiser le rendement de leurs systèmes électriques et de leurs équipements électromécaniques. «L?objectif est d'essayer de tenter d'acquérir une vision globale d'autant qu'il existe un lien de plus en plus fort entre la partie distribution électrique, contrôle moteur et automatismes, explique Pascal Bonnefoi. Intégrer l'ensemble peut apporter beaucoup. Ce sont ces cohérences et ces équilibres qu'il faut trouver, sans bouleverser les process ». La démarche est lourde d'enjeux : des économies de l'ordre de 15 à 30% sont réalisables. « En France, sur des ouvrages existants, il est courant de réaliser une économie globale de 25% de la consommation énergétique » indique Jacques Schonek, responsable solutions pour le marché de l'eau. L?offre développée par Schneider Electric s'articule autour de quatre étapes : - mesurer pour identifier les gisements d'économie ou les dysfonctionnements, - installer des appareillages et des systèmes basse consommation, - améliorer l'usage dans la durée grâce à des outils de gestion des automatismes, du conseil, de la formation et du suivi tout en maintenant un haut niveau de performance, - analyser les gains en permanence via la maintenance, la supervision et le contrôle Code des marchés publics : un guide pratique pour appliquer les bonnes procédures. Dans l'environnement du code des marchés publics, quelles sont les procédures adaptées aux opérations de traitement d'eaux usées ou d'eau potable et quelles sont les modalités d'application permettant d'en garantir le succès ? Ce document qui résulte d'un dialogue voulu par les traiteurs d'eau regroupés au sein du Sniter, du Siep et les ingénieurs-conseils membres de Syntec et de Cicf s'attache à répondre à cette question centrale. « Ce guide pratique n?est pas un résumé ou une analyse juridique du code des marchés publics, a souligné Didier Heagel, Président du Sniter, durant la conférence donnée à Pollutec sur le sujet, c'est un recueil de bonnes pratiques définies par les professionnels du traitement de l'eau, qui forme une bonne synthèse des recommandations formulées par les ingénieurs-conseils d'un côté et les constructeurs de l'autre ». Traitement des eaux : Veolia Eau passe au végétal Le système de traitement Organica FBR? de MSE, filiale Veolia Eau Solutions & Technologies, combine les derniers développements en matière d'ingénierie écologique avec les technologies de traitement d'eaux usées traditionnelles. 100% naturel, il repose sur des traitements par boues activées dans différents bassins placés sous serre. Ceux-ci servent de support à une culture fixée sur des racines d'une trentaine de végétaux sélectionnés parmi 300 espèces en fonction du site, du climat, de la nature des effluents. Initialement développé en Hongrie ou elle compte une dizaine de références dans de petites municipalités, cette technologie s'adresse aux collectivités jusqu'à 50.000 E.H. Pour Pascal Pluyaud, Directeur MSE Centre-Ouest, « c'est une méthode efficace et esthétique de traitement des eaux usées mais aussi compétitive puisqu'elle permet une économie d'énergie substantielle par rapport à une boue activée classique, une compacité plus importante de la station qui occupe jusqu'à 3 fois moins de surface qu'un ouvrage classique, une meilleure acceptation des variations de charge et une moindre production de boues (-5%) ». Le surcoût par rapport à une station classique se situe entre 5 et 20%. Une première réalisation entrera en service en France en septembre 2009 dans la ville du Lude (Sarthe) avec la mise en service d'une usine de traitement d'une capacité de 6.000 E.H. Analyse mesure contrôle : un nouveau turbidimètre en continu chez DTLI opérant au travers d'une cellule à passage selon la norme NF-EN-ISO 7027. L?utilisation d'une source infrarouge rend l'appareil très peu sensible à la couleur de l'eau analysée. Turbiggo est particulièrement adapté à l'eau potable du fait de sa grande sensibilité ainsi qu'aux eaux chargées : eaux de surface et eaux usées jusqu'à 1000 FNU. Il intègre de série un calculateur assurant la supervision des fonctions de mesure. Il permet l'interprétation des mesures dans l'unité la mieux adaptée à son exploitation : FNU ou mg/l M.E.S. Le coffret, réalisé en acier inoxydable 316L, garantit la protection IP65 de l'appareil quelles que soient les conditions d'environnement. Relevage : une gamme complète de stations de pompage préfabriquées chez Grundfos . Les postes de relevage WaterLift complètent la gamme existante de postes PUST conçus pour les réseaux sous pression et pour les petites applications de relevage des eaux usées. Les stations de pompage WaterLift sont destinées au relevage des eaux chargées et des eaux de pluie, des eaux collectives et des eaux industrielles. Alors que la plupart des produits disponibles sur le marché sont en plastique ou en béton, Grundfos a opté pour le polyester armé de fibres de verre, un matériau qui résiste bien aux forces de compression, aux contraintes et à l'agressivité des eaux usées. Ces postes de relevage sont basés sur des centaines de sous-ensembles standards combinables entre eux pour répondre à de nombreux besoins. Un configurateur permet de créer un produit sur-mesure conforme aux spécificités de l'installation attendue. Efficacité énergétique : avec Degrés Bleus®, Lyonnaise des Eaux récupère la chaleur des eaux usées pour chauffer les bâtiments. Degrés Bleus fonctionne grâce à un échangeur de chaleur placé dans la canalisation d'eaux usées et à une pompe à chaleur (PAC) installée dans les bâtiments. Ce nouveau mode de chauffage peut être utilisé par les communes, les intercommunalités, les copropriétés, les gestionnaires de grands bâtiments (HLM, maisons de retraite, hôpitaux). Outre sa fonction essentielle dans le procédé, l'échangeur de chaleur garantit la séparation du réseau de chauffage et de celui des eaux usées. La PAC étant réversible, elle peut être utilisée en été pour climatiser les bâtiments et notamment les maisons de retraites et les hôpitaux. Degrés Bleus peut s'installer dans de nombreuses villes à une condition : le débit dans la canalisation doit être de 15l/s par temps sec ce qui correspond à environ 8 000 à 10 000 habitants raccordés. L?installation peut chauffer un seul bâtiment ou alimenter un réseau de chaleur. Ce procédé permet des gains de 50 à 60 % par rapport aux autres sources d'énergie et évite jusqu'à 60 % d'émissions de gaz à effet de serre. Son prix de mise en ?uvre varie en fonction du contexte urbain. Le retour sur investissement est de quelques années pour une durée de vie de l'échangeur de 30 ans. Efficacité énergétique : Vivlo a exposé cette année sur Pollutec, un nouvel évaporateur sous vide qui a la particularité d'utiliser comme énergie, de l'eau chaude ou de la vapeur. Sur cette nouvelle machine, d'un genre tout à fait nouveau, l'énergie nécessaire à l'ébullition de l'effluent (35°C sous vide) n?est pas électrique mais apportée par une source chaude extérieure. Elle fonctionne sous le même principe qu'une pompe à chaleur électrique et donc existe en échangeur externe ou système raclé pour concentrer jusqu'à 600 g/l. Ces évaporateurs EC « eau chaude » existent en plusieurs effets, permettant ainsi de réduire davantage le besoin en énergie. Le but est de réutiliser les énergies perdues comme par exemple : ? Le biogaz actuellement brulé en torchères peut maintenant alimenter une chaudière biogaz pour chauffer l'eau (Ex : décharge ordure ménagère ou Centre d'Enfouissement Technique) pour traiter le lixiviat ? la cogénération (récupération des eaux de refroidissement de groupe électrogène ou moteur biogaz (ex : CET ou Méthanisation par biomasse avec production d'électricité) pour traiter le digestat ? Les eaux chaudes de rinçage de cuves ou réacteurs utilisés dans des procédés industriels (agro-alimentaire et cosmétique) ? La vapeur perdue issue d'un process (imprimerie, papeterie, industrie du bois) Boues : la nouvelle centrifugeuse C3E est une décanteuse centrifuge hautes performances spécifiquement développée pour le traitement des boues issues des stations d'épuration et optimisée pour satisfaire les exigences des exploitants. Flottweg et Huber ont développé ensemble la série C3E avec le savoir-faire de plus d'un demi-siècle d'expérience dans le domaine du traitement des eaux usées. Elle a été conçue pour des capacités de production allant jusqu'à 20m3/h. Les composants sont fabriqués en acier inoxydable haute qualité. Ce décanteur est également équipé d'un capotage intégral de sécurité (avec capot supérieur inox aisé à démonter) surmonté d'un capot d'insonorisation intégré. La C3E est équipée de la motorisation breveté Simp Drive®. Ce système présente les avantages suivants : - des performances de vitesses et d'accélération allant jusqu'à 4000 tr/min et 3300 G soit 200 à 300 G de plus que les décanteurs « 3000 G » usuels (pour une puissance installée inférieure ou égale à ceux-ci) ; - une puissance consommée plus faible ou égale malgré des accélérations plus élevées ; - une armoire électrique simplifiée pour assurer la régulation de la vitesse relative en fonction du couple de convoyage ; - un choix libre de la marque des variateurs de fréquence afin d'homogénéiser le parc variateurs de fréquence D?autre part, ce décanteur présente un angle de 15° sur la partie conique donnant une zone de clarification optimisée (partie cylindrique plus longue). Boues : agir pour un développement durable et responsable. Adequatec a fait de cet impératif son credo. Les visiteurs qui ont afflué sur son stand ne s'y sont pas trompés : avec moins 10 watt/heure par kg de matières sèches déshydratées, l'Adequapress est à la déshydratation des boues ce que l'ampoule basse consommation, longue durée est à l'éclairage. Cette presse à vis munie d'un tambour à disques autonettoyant et incolmatable, réunit les qualités de chacune des techniques traditionnelles existantes sur le marché et en évite les défauts. De plus, sa fiabilité et l'espacement de ses arrêts de maintenance autorisent un fonctionnement 24h/24 et 7j/7 pendant des années.