Your browser does not support JavaScript!

La technologie à lobes ne répond plus aux impératifs actuels de réduction de CO2. En revanche, la technologie à vis peut générer un gain énergétique substantiel dans de nombreux secteurs industriels à commencer par le traitement des eaux usées, Tel est le credo d'Atlas Copco qui vient de présenter ses nouveaux surpresseurs à haute efficacité énergétique, les ZS, destinés aux process nécessitant de l'air à basse pression. Des surpresseurs qui sont présentés comme étant en moyenne 30 % moins énergivores que les surpresseurs à lobes.

Dans une station d'épuration d'eaux usées par traitement biologique, les surpresseurs, qui sont au c'ur du système d'aération des bassins, consomment jusqu'à 70 % de la facture d'électricité du site. Aujourd'hui, la majorité de ces équipements sont basés sur la technologie à lobes, d'une efficacité assez moyenne et sans grande évolution depuis son introduction, à la fin du 19e siècle. En optant pour un système d'aération plus sobre, Atlas Copco considère que ces stations peuvent alléger leur facture d'énergie et leur impact sur l'environnement. « L?électricité compte généralement pour 80 % des coûts d'exploitation d'un surpresseur, explique Chris Lybaert, Président de la division Oil-free Air d'Atlas Copco. Avec le lancement de notre gamme de surpresseurs à vis, nous disposons désormais d'une offre complète de compresseurs et de surpresseurs pour toutes les applications et process requérant de l'air à moins de 4 bar. En aidant les industriels à économiser l'énergie, la technologie à vis d'Atlas Copco dispose d'un avantage décisif sur un marché fortement concurrentiel. » La performance énergétique du nouveau surpresseur à vis ZS a été comparée à celle d'un surpresseur tri-lobes par l'organisme allemand indépendant Technische Überwachungs-Verein (Association allemande du contrôle technique ou « TÜV »), conformément à la norme internationale ISO 1217, 4e édition. Les essais ont démontré, qu'à 0,5 bar, le nouveau ZS consomme 23,8 % de moins qu'un surpresseur tri-lobes ; à 0,9 bar, l'économie d'électricité atteint 39,7 %. Ce rendement énergétique élevé serait principalement dû à la supériorité de la technologie à vis des ZS. Les surpresseurs à vis ZS vont donc remplacer tous les surpresseurs rotatifs à lobes de type ??Roots'? du Groupe Atlas Copco. Parmi les autres points de design qui renforcent leurs performances et fiabilité : le carter d'engrenages intégré, le circuit d'huile et la conception innovante qui intègre tous les composants dans une solution prête à démarrer