Your browser does not support JavaScript!

Arionic lance une levée de fonds de 300 K? sur la plate-forme de financement participatif Wiseed. Cette opération doit financer le lancement de nouvelles applications du New Ionic Water Conditioner, un procédé de traitement physique de l'eau.

Arionic participe depuis sa création au développement du New Ionic Water Conditioner, un procédé de traitement physique de l'eau qu'elle commercialise. Cette solution se substitue dans de nombreux cas aux produits chimiques et aux adoucisseurs et se caractérise par une absence d'entretien. Le système, breveté, repose sur un procédé de polarisation magnétique: l'eau passe à travers un champ magnétique contrôlé qui augmente sa capacité à accumuler de l'énergie sans modifier ses caractéristiques physico-chimiques. New Ionic Water Conditioner élimine les bactéries présentes dans le réseau d'eau. Il permet de contrôler le biofilm et les dépôts qui se forment naturellement dans les réseaux de distribution d'eau potable. Il empêche l'entartrage et favorise le détartrage des canalisations, même très entartrées. Sur de nombreuses applications, le New Ionic Water Conditionner remplace les adoucisseurs et supprime le recours aux biocides, filmogènes et anticorrosion classiques nécessaires au traitement de l'eau. Ce procédé est particulièrement adapté pour les circuits d'eau sanitaire (froide et chaude), les réseaux de chaud/froid, ainsi que les tours de refroidissement. Depuis sa création en 2007, Arionic a développé de nombreuses applications pour des centres hospitaliers, des maisons de retraites, des complexes sportifs, des centres de thalassothérapie, des piscines ou encore des aquariums' La société compte aujourd'hui plus d'un millier de références clients dont plus de 50 hôpitaux. La levée de fonds engagée doit permettre de financer le recrutement d'une force commerciale dédiée aux secteurs de la santé et de l'hôtellerie et la poursuite du déploiement des solutions New Ionic Water Conditioner dans les collectivités locales et l'habitat collectif. Elle doit également permettre la poursuite des programmes de recherche et de développement dans les secteurs de l'élevage et de l'agriculture. « Les tests que nous réalisons dans des exploitations agricoles utilisant de l'eau traitée par le New Ionic Water Conditioner montrent une augmentation surprenante des rendements ainsi qu'une diminution notable des maladies animales sans ajouts d'antibiotiques », souligne Jocelyne Frayssines, Présidente CEO d'Arionic. « Nous sommes également en phase de tests pour le traitement du biofilm des réservoirs d'eau potable de navires ravitailleurs d'eau sur des plateformes en mer du nord. Aujourd'hui, les applications concernent aussi bien le tartre que les biofilms ». Mais l'entreprise se développe aussi sur d'autres applications comme les circuits d'irrigation des golfs ou encore les humidificateurs à vapeur qui équipent certains musées comme le Muséum national d'histoire naturelle. Une plateforme de distribution est également en cours de constitution pour diffuser le procédé dans plusieurs pays européens dont l'Allemagne, l'Autriche et la Norvège.