Your browser does not support JavaScript!

Suite à l'arrêt de la production d'eau potable de l'usine d'Ivry-sur-Seine, Eau de Paris, l'opérateur public chargé de la production et de la distribution de l'eau aux trois millions d'usagers de la capitale, a décidé d'installer son laboratoire de contrôle, d'analyses et de recherche sur ce site de 9 hectares. Ce laboratoire préfigure Aqua Futura, une plateforme scientifique et technologique mutualisée, dédiée à l'innovation dans le domaine de l'eau qui devrait être opérationnelle en 2013.

Le laboratoire d'analyse et de recherche d'Eau de Paris, déjà en fonction, regroupe près de 70 personnes et constitue la première pierre de la plateforme scientifique et technologique dédiée à l'eau et à l'environnement, Aqua Futura qui devrait ouvrir ses portes en 2012. Il déploie une activité d'analyse et de contrôle qui permet de connaître en permanence la qualité de l'eau distribuée à quelque 3 millions d'usagers, à chacune des étapes de la chaine de distribution. Mais il dispose également de trois départements de recherche : un département « R&D Matériaux » qui étudie le vieillissement des matériaux, un département « R&D Biologie » qui réalise des études sur des microorganismes pathogènes opportunistes et sur des nouvelles techniques d'identification des micro-organismes et un département « R&D Chimie » chargé de mettre au point des méthodes de détection des polluants émergents ainsi que de veiller sur l'efficacité des traitements mis en place par Eau de Paris. Installé depuis 2010 sur le site d'Ivry-sur-Seine, ce laboratoire constitue la première pierre de la future plateforme Aqua Futura qui se donne pour objectif de devenir un site majeur pour la recherche et l'innovation dans le secteur de l'eau. Pour ceci, Aqua Futura associera recherche, formation et expérimentation en facilitant les rencontres et les échanges entre chercheurs, entrepreneurs et professionnels de l'eau, autour des bassins reconvertis en lieu d'expérimentation et de démonstration. Les infrastructures de l'usine d'Ivry-sur-Seine telles que les bassins et halls industriels seront réaménagés pour être louées à différents partenaires publics et privés pour des durées variables. Au-delà de ce volet expérimentation, le site abritera d'importantes activités en matière de formations. L'Université Pierre et Marie Curie ouvrira ainsi dès février 2012 une première formation in situ et envisage de former à terme environ 800 étudiants chaque année sur ce site.