Your browser does not support JavaScript!

Idexx annonce que ses méthodes Filta-Max et Filta-Max xpress dédiées au dénombrement des Cryptosporidium et Giardia dans l'eau, ont été incluses en tant que méthodes normalisées dans la norme française révisée NF T90-455, « Qualité de l'eau - Échantillonnage et/ou dénombrement des oocystes de Cryptosporidium et des kystes de Giardia - Méthode de concentration et de dénombrement ». Par ailleurs, les tests Pseudalert® et Quanti-Tray®, conçus pour un dénombrement en 24 heures de Pseudomonas aeruginosa dans les eaux embouteillées et les eaux de piscine, ont obtenu la certification NF Validation.

L'AFNOR a décidé d'inclure les systèmes Idexx Filta-Max comme l'une des deux seules technologies normalisées permettant d'analyser les Cryptosporidium et Giardia dans diverses matrices d'eau (eaux brutes et traitées). Après échantillonnage, il est possible de procéder au dénombrement des Cryptosporidium et Giardia à l'aide d'une technique de séparation immunomagnétique. La France, par le biais de l'AFNOR, est l'un des seuls pays à avoir normalisé la détection des Cryptosporidium et Giardia dans l'eau. « Cette toute dernière avancée sur le plan normatif est une excellente nouvelle pour Idexx, se félicite Andrew Headland, Senior Business Manager EMEA. D'ores et déjà, le système Filta-Max est la méthode de dénombrement de Cryptosporidium et de Giardia la plus utilisée au monde, cette validation représente donc une étape importante dans nos stratégies d'expansion sur de nouveaux marchés ». Le système Filta-Max xpress est un système automatisé conçu spécifiquement pour une élution rapide et efficace des Cryptosporidium et Giardia. Le module de filtration xpress est constitué de 40 disques en mousse réticulée d'un diamètre externe de 5,5 cm (diamètre interne : 1,8 cm) et de 39 disques d'un diamètre externe de 4 cm, lesquels sont empilés alternativement jusqu'à une hauteur de 79 cm, puis compressés ensuite à une hauteur de 3 cm. L'échantillon d'eau sous pression passe dans le module de filtration, lequel emprisonne les organismes cibles dans l'architecture du filtre en mousse. Le module de filtration est ensuite élué au moyen d'une solution tampon utilisant de l'air sous pression ; l'échantillon obtenu est alors concentré avant le processus de dénombrement afin de déterminer la concentration des organismes cibles. Par ailleurs, les tests Pseudalert® et Quanti-Tray®, conçus pour un dénombrement en 24 heures de Pseudomonas aeruginosa dans les eaux de consommation humaine (eaux embouteillées notamment) et les eaux de piscine, ont obtenu la certification NF Validation. Cette certification par l'AFNOR fait suite à une étude préliminaire menée par un laboratoire expert et à une deuxième étude paneuropéenne comparative qui a impliqué 14 laboratoires dans 5 pays différents. Les données issues de ces deux études ont ensuite été attentivement analysées par un comité d'experts, constitué de différentes parties prenantes (autorités de réglementation, public des usagers, laboratoires privés et industriels et fabricants). Le test Pseudalert d'IDEXX a été lancé en 2012 par IDEXX pour compléter son offre de tests microbiologiques des eaux de baignade, dans lesquelles de fortes concentrations de cette bactérie peuvent entraîner des infections cutanées. Pseudalert a également été adopté par des fournisseurs d'eau et des industriels de l'eau embouteillée, comme étant un test de contrôle qualité rapide et efficace.