Your browser does not support JavaScript!

Cette année encore, plus d'une centaine d'exploitants ? industriels, techniciens de laboratoires, ingénieurs d'études ou de développement, hydrobiologistes, etc' - étaient présents le 9 juin dernier dans les salons France-Amérique, en plein c'ur des Champs-Élysées, pour participer à la désormais traditionnelle journée d'échanges organisée par Hach-Lange sur le thème de l'analyse des eaux.

C?est vrai dans le domaine de l'eau potable comme dans celui des eaux usées ou des eaux de process : l'accroissement de la pression réglementaire couplé et l'importance croissante des enjeux économiques ont accru de façon considérable ces dernières années les besoins analytiques. Cette tendance lourde touche aussi bien les exploitants des usines de production d'eau potable que de stations d'épuration, les gestionnaires de réseaux d'assainissement et les industriels dans des secteurs aussi divers que l'agroalimentaire, la chimie, la pharmacie, etc.. La multiplication des paramètres à surveiller implique la mise en place de multiples programmes de surveillances centrés sur les process pour atteindre les niveaux de qualités requis mais aussi sur les émissions et notamment sur les rejets pour respecter des normes toujours plus précises et des contraintes règlementaires toujours plus strictes. Ces programmes de surveillance impactent tous les compartiments de l'analyse et de la mesure et en étendent les champs d'application : mesures par échantillonnage, mesures en continu, mesures de qualité ou mesures physiques, toutes les dimensions de l'analyse et toutes les techniques de mesures sont directement concernées. C?est tout le mérite d'Hach-Lange de l'avoir compris et d'avoir choisi d'accompagner les exploitants, industriels et techniciens de laboratoires dans leur démarche d'information et d'amélioration continue en organisant ses journées d'informations qui apportent des éléments de réponse à de nombreuses et diverses interrogations : quel préleveur choisir ? Comment prélever ? Les données recueillies sont-elles pertinentes ? Comment bien interpréter les résultats ? Quelques questions parmi bien d'autres qui sont à la base de toute analyse bien menée. Parmi les thèmes abordés cette année, la mesure en continu de la turbidité en réseau d'assainissement (Celine Lacour, LCPC), la mise en place de l'auto-surveillance des réseaux et du diagnostic permanent (Caroline Renault, Lyonnaise des Eaux), les méthodes et techniques de prélèvement (Thierry Coudret, Hach-Lange), les contrôles et suivis analytiques en matière de traitement des effluents industriels par voie végétale ou encore la mise en application d'une micro-méthode dans un laboratoire accrédité (Fabien Boucher, IPL). Des thèmes abordés de façon très concrète par chacun des intervenants et illustrés de nombreux cas pratiques permettant aux participants d'envisager une transposition ou une reproductibilité partielle ou totale des démarches les plus proches de leurs propres problématiques. C?est d'ailleurs dans cet esprit que chaque intervention a été suivie de longs échanges sous forme de questions-réponses dans une ambiance conviviale et décontractée. Une exposition des matériels les plus récents et des dernières nouveautés d'Hach-Lange a permis aux participants de découvrir les dernières innovations en matière d'analyse de l'eau. Des matériels, techniques et procédés pour les eaux potables, usées et industrielles mais aussi des solutions personnalisées assorties de services en matière de formation et de maintenance, destinés à garantir le caractère opérationnel et fiable des systèmes de mesures et d'analyses.