Your browser does not support JavaScript!

Parce qu'elles sont par définition situées à ciel ouvert et en centre ville, les plateformes de tramways qui se multiplient depuis quelques années au sein des grandes agglomérations françaises doivent faire l'objet d'une gestion des eaux de ruissellement très soignée. Exemple dans l'est parisien sur le chantier du prolongement du tramway T3 ou Aco France fournit, à l'occasion de la construction de la troisième tranche du tramway, des systèmes spécifiques de drainage capables de répondre aux nombreuses exigences propres à ces ouvrages.

Pour le non-initié, la gestion des eaux pluviales et des eaux de ruissellement d'une plateforme de tramway s'apparente peu ou prou à celle mise en ?uvre sur une chaussée ordinaire. Il n?en est rien. D?abord parce les plateformes de tramways, quelles que soient leurs particularités, ne ressemblent en rien aux surfaces uniformes d'une chaussée traditionnelle : elles combinent et alternent bien souvent des zones minérales, pavées ou dallées, mais aussi engazonnées qui drainent les eaux pluviales de façon différente. Elles intègrent également des rails qui, contrairement aux rails traditionnels mis en ?uvre par la SNCF, contiennent une gorge susceptible de recevoir les eaux pluviales. De plus, la parfaite intégration de ces plateformes au sein de la voirie permet aux piétons et à tous les usagers y compris tous les types de véhicules de se déplacer à proximité immédiate des voies : que les eaux pluviales et les eaux de ruissellement ne soient pas correctement drainées et chaque passage du tramway entrainera des éclaboussures vers les piétons et les vitrines des commerces riverains, sans parler des risques encourus par les systèmes de régulation du trafic lors d'intenses épisodes pluvieux. Pour répondre aux exigences spécifiques formulées par les maitres d'ouvrages, Aco Produits Polymères, spécialisée dans les aménagements urbains, a donc développé un système de drainage capable tout à la fois de collecter l'ensemble des eaux de ruissellement d'une plateforme, de ces rails mais aussi des eaux d'infiltration dans les zones engazonnées. Un système bien plus technique qu'il n?y parait et qui résulte d'une longue expérience en la matière. Un système très technique résultant d'une longue expérience « Notre système de drainage se compose de deux caniveaux entrerails, d'un caniveau entrevoie et de deux caniveaux de rives dont la longueur est fonction de la largeur de la plateforme » explique Joseph Miquel, Directeur Marketing et R&D chez Aco France. « Son originalité réside dans le fait que tous les éléments qui composent une traversée complète de la plateforme sont connectés sous le rail par un manchon coulissant en polyéthylène roto-moulé qui assure la continuité du fil d'eau sous le rail. Cette continuité du fil d'eau permet aux écoulements récupérés sous une rive, droite ou gauche, d'être évacués latéralement sur un seul côté de la plateforme ». Le système permet de drainer les zones pavées ou dallées mais aussi les zones engazonnées : des boites à eau permettent l'évacuation de l'eau contenue dans la gorge du rail tandis que l'eau qui s'est infiltrée dans la pelouse est récupérée par des drains qui se déversent ensuite dans les traversées. Le caniveau développé par Aco, de forte capacité hydraulique, reprend en apparence la forme d'un caniveau classique. Pourtant, l'analogie s'arrête là car beaucoup de spécificités le distinguent d'un caniveau traditionnel. Sa hauteur réduite permet par exemple de minimiser les consommations de béton tout en facilitant l'isolation mécanique des rails qui évite la transmission de vibrations au passage des rames à l'ensemble de la plateforme et, par ricochets, à l'ensemble du voisinage. Les rails sont également isolés électriquement pour éviter les courants de fuite et les courants vagabonds. Pour éviter toute connexion mécanique rigide ou électrique avec les rails, Aco a conçu des liaisons souples en caoutchouc qui isolent des courants de fuite, évitent toute transmission de vibrations susceptibles d'endommager le caniveau et les ouvrages adjacents et assurent ainsi une étanchéité complète de la traversée. Une goulotte en caoutchouc qui vient se plaquer sous les rails à intervalles réguliers permet par exemple de drainer l'eau susceptible de stagner dans la gorge du rail. Le matériau dans lequel le caniveau a été conçu a également son importance. Le béton de résine polyester garantit une bonne résistance à l'abrasion, à la corrosion ainsi qu'une grande robustesse mécanique en compression et en flexion. Autres avantages : sa légèreté qui le rend manu-portable mais aussi la possibilité de le couper pour ajuster sa longueur aux dimensions souhaitées. Un point important car au-delà de la capacité du système à s'adapter aux contraintes de chaque chantier, il a également été conçu pour simplifier au maximum les techniques de pose. Simplifier les techniques de pose « Même si le système a été spécialement développé pour les plateformes de tramway, il n?existe pas de version standard répondant d'emblée à toutes les exigences spécifiques d'un chantier tel que celui de Paris sur lequel il est actuellement mis en ?uvre » précise Joseph Miquel. «Sa mise en ?uvre nécessite parfois des adaptations qui seront définies grâce à un important travail de prescription. C?est ce travail qui va permettre de définir la configuration des traversées, leur nombre et leur emplacement pour assurer un drainage correct de la plateforme en fonction de plusieurs paramètres tels que la pluviométrie locale, la présence de pentes et/ou de contrepentes et la capacité hydraulique des caniveaux mis en ?uvre ». Ce travail de prescription effectué, il devient possible de lancer la fabrication des systèmes de drainage sachant que chaque traversée, de longueur variable, est fabriquée sur mesure en fonction de son emplacement futur sur la plateforme. La livraison des différents éléments fait également l'objet d'un suivi très précis. Pour tenir compte des capacités limitées d'entreposage en centre-ville, la livraison des systèmes de drainage sur leurs lieux de pose se fait au fur à mesure de l'avancement du chantier sur appel de livraison de l'entreprise chargée de la pose, Colas Rail sur le chantier du tramway T3, dont le travail est simplifié au maximum. Aco a ainsi spécialement conçu à leur intention un gabarit adapté au produit. « Il permet, en un minimum de temps, d'aligner les caniveaux pour qu'ils soient parfaitement perpendiculaires aux voies tout en réglant leur altimétrie par rapport au rail sous lequel ils sont suspendus, résume Joseph Miquel. On a ainsi la certitude que la grille sera parfaitement au niveau du revêtement à chaque endroit de la traversée ». Les poseurs ne s'y sont pas trompés et plébiscitent la solution tant pour sa capacité à répondre à toutes les configurations que pour sa rapidité de mise en ?uvre. Après Bordeaux, Dijon, Le Mans et les premières tranches du tramway parisien, elle s'impose cette fois-ci dans l'est parisien en facilitant l'aménagement et le drainage des espaces publics en centre-ville. Vincent Johanet