Your browser does not support JavaScript!

La mesure et la fourniture d'indicateurs de performance sont les éléments clé de la définition, de la réussite et de la pérennité d'une démarche d'optimisation énergétique. Avec l'outil de supervision Topkapi, le Pack EMC (Energy Monitoring and Control), développé par Areal, propose des objets de supervision prêt à l'emploi, reconfigurables et intégrant à la fois les parties fonctionnelles (mise en forme des données, calculs de synthèse, ?) et graphiques (représentation des indicateurs sous forme de bargraphes, choix des périodes de consultation, ?). Pour le pompage, il propose différents indicateurs de performance aux exploitants : ? Energie unitaire (exprimée en kWh/m3/m): c'est l'énergie nécessaire pour élever 1 m3 d'eau d'une hauteur de 1 mètre. C?est une grandeur universelle permettant de comparer entre elles toutes les installations, dans l'absolu. ? Energie volumique absorbée réelle (exprimée en kWh/m3) : c'est l'énergie nécessaire pour élever 1 m3 d'eau dans les conditions d'exploitation de l'installation. Il permet d'avoir un accès direct au coût de l'énergie active pour chaque m3 d'eau pompé. Recalculé en permanence, cet indicateur permet de surveiller les dérives de fonctionnement par rapport à l'état optimal. ? Volume spécifique pompé (exprimé en m3/kWh): c'est le volume pompé par unité d'énergie consommée. Aucun paramétrage de mise en ?uvre n?est nécessaire. A partir des données brutes de base (compteur de consommation électrique, débit, pression), ces indicateurs sont générés en temps réel et consultables sur une période de temps désirée (horaire, journalière, hebdomadaire, mensuelle ou annuelle) pour le diagnostic et le suivi des installations. Ils ne dépendent que du rendement de la pompe, du système de transmission et des caractéristiques du moteur. Ils permettent de vérifier que le système a été correctement dimensionné et que ses caractéristiques sont bien conformes aux performances annoncées par les constructeurs. Le coût énergétique total est intégré pour fournir un nouvel indicateur prenant en compte les coûts d'abonnement, la souscription de puissance, la tarification horaire, la facturation d'énergie réactive et les dépassements de puissance.