Your browser does not support JavaScript!

Alfa Laval ne connait pas la crise. Malgré un contexte économique morose, le groupe suédois compte tirer parti de la grande diversité de ses marchés et de ses capacités d'innovation pour servir des objectifs de croissance, mais aussi de rentabilité, très ambitieux.

Spécialisé dans la fourniture de produits et de solutions dans les domaines de l'échange thermique, de la séparation et du transfert des fluides, Alfa Laval est bien connu dans le monde de l'eau grâce, notamment, à ses équipements en matière de déshydratation des boues. Mais ce savoir-faire, bien réel, ne concerne qu'une petite partie des ses activités. Dans le domaine de l'échange thermique, dont Alfa Laval détient plus de 30% du marché mondial et qui concerne 53% de son CA, le groupe fournit des échangeurs de chaleur pour la plupart des procédés industriels. Dans le secteur de la séparation, dont il détient de 25 à 30 % du marché mondial et qui concerne 22% de son CA, les séparateurs et décanteurs Alfa Laval sont utilisés dans de nombreux process pour séparer les liquides les uns des autres, les particules solides des liquides et les particules et liquides des gaz. Enfin, dans le domaine du transfert de fluides (de 10 à 12% du marché mondial pour 11% du CA), Alfa Laval propose des pompes et des vannes pour les industries ayant des exigences d'hygiène strictes, comme les industries agroalimentaire et pharmaceutique. L?ensemble de ses équipements sont utilisés pour chauffer, réfrigérer, refroidir, séparer et transférer les produits dans de nombreuses industries : agroalimentaire, chimique et pétrochimique, pharmaceutique, etc. Mais ils sont également utilisés à bord des navires, en centrales thermiques, en génie mécanique, en traitement des eaux usées ou encore pour le chauffage urbain et la climatisation. Une grande diversité de secteurs qui doivent servir une stratégie de croissance agressive. « En termes de croissance, notre objectif est de réaliser un taux de croissance annuel moyen d'au moins 8 % avec une croissance organique représentant 4 à 5 %et des acquisitions représentant 3 à 4 % », souligne Maryne Lemvik Managing Director d'Alfa Laval France & North West Africa. Pour mettre en ?uvre sa vision et atteindre ses objectifs de croissance et de rentabilité, Alfa Laval a défini plusieurs priorités dont celle d'étendre la gamme de produits et de services sur l'ensemble de ses marchés principalement de façon organique, mais sans exclure d'éventuelles acquisitions. Pour ceci, le groupe investit chaque année près de 2,5 % de son chiffre d'affaires de manière à renforcer sa gamme de produits. « Cela conduit au lancement de quelque 35 à 40 nouveaux produits tous les ans dont chacun contribue à optimiser les performances des process de nos clients », souligne Maryne Lemvik. Parmi les récents développements, l'échangeur Alfa Laval T8 qui présente l'avantage de réduire le coût total de possession pour les applications de chauffage et de refroidissement de nombreuses applications ou encore la nouvelle gamme d'évaporateurs Arctigo, dotée d'une conception innovante qui permet de répondre à chaque application de manière optimale.