Your browser does not support JavaScript!

Les aérateurs submersibles radiaux SC/LK de 5ème génération de SCM Tecnologie, constituent une nouvelle étape dans la progression des performances en procurant des rendements de transferts en oxygène en eau usée (kgO2/kWheure) plus élevés que ceux des machines précédentes et voisins de ceux des diffuseurs tubulaires ou à disques; ils constituent ainsi une alternative économique à ces derniers. D?autre part, ces aérateurs ne craignent pas le colmatage et assurent un rendement constant dans le temps. Capables de fonctionner selon 2 vitesses, ils réalisent aussi le brassage pendant les périodes d'anoxie sans avoir recours à des agitateurs séparés. Ils sont disponibles en 3 modèles et 7 puissances de 11 à 37 kW pour un fonctionnement en immersion de 4 à plus de 12 mètres. Alimenté en air avec une soufflante délivrant de 500 à 2.500 Nm3/h, le SC/LK délivre selon sa configuration de 25 à 200 kgO2/heure sur un rayon d'action de 6 à 15 mètres. L?architecture du SC/LK 5G consiste schématiquement en un moteur, un réducteur, une admission de l'air soufflé, une platine d'échange air-eau et de diffusion, 10 canaux radiaux d'aération et une hélice à rotation lente (141-362 rpm). L?hélice en forme d'étoile est reliée directement à l'arbre du moto-réducteur, et a par sa rotation une triple action : l'aspiration de l'eau, le mélange de l'eau avec l'air cassé en micro-bulles, enfin l'expulsion du mélange air-eau à l'aide des conduits extérieurs de grande section carrée garants d'un minimum de perte de charge. La puissance du flux allié à la qualité du mélange assurent l'aération d'un volume important (champ d'action de 12 à 30 m de diamètre), ainsi qu'une bonne diffusion liée au long séjour des micro-bulles dans l'eau usée. Les aérateurs SC/LK sont simplement déposés ou hissés hors du bassin à l'aide d'une grue mobile, et raccordés à l'aide d'un flexible à une nourrice qui leur apporte l'air. Le coût d'investissement pour la réalisation d'un bassin d'aération est ainsi nettement inférieur à celui des diffuseurs traditionnels dans la majorité des configurations de STEP municipales. Leur souplesse d'utilisation allié à la facilité de maintenance qui en découle, leur assurent aussi un coût d'exploitation bien moindre en moyenne que celui des diffuseurs, tout en conservant sur plusieurs années un bilan énergétique proche de ces derniers.