Your browser does not support JavaScript!

Entreprises

Traitement des eaux de refroidissement : E.C.O.Film, dernière technologie de Suez pour éliminer le phosphate sans utilisation d’additif à base de phosphore ou de métal

28 juillet 2020 Paru dans le N°434 ( mots)

Le domaine de la chimie sans phosphore pour le traitement des eaux de refroidissement fait partie des programmes de recherche et développement les plus innovants de Suez. Après des années d’essais sur des inhibiteurs de corrosion sans phosphore et sur le développement de programmes de traitements adaptés, Suez a mis au point E.C.O.Film (Engineered Carboxylate Oxide), une technologie conçue pour assurer une protection complète contre les dépôts minéraux et la corrosion dans les systèmes d’eau de refroidissement sans utilisation d’additif à base de phosphore ou de métal.

Peter Geuns, directeur technique de Suez pour l'Europe, explique : « E.C.O.Film est une gamme de solutions entièrement exempte de phosphore. L'utilisation de E.C.O.Film supprime le risque de dépôts de phosphate coûteux, aide à répondre aux exigences réglementaires dans les applications à teneur limitée en phosphore et réduit la charge en éléments nutritifs biologiques, tout en maintenant ou en améliorant la protection contre la corrosion. Cette technologie innovante résout les problèmes opérationnels liés aux applications d’eau de refroidissement, tout en respectant les normes de qualité environnementale les plus strictes. »

Défi client

Une usine de produits chimiques nord-américaine devait réduire considérablement l'utilisation de phosphore pour se conformer aux contraintes réglementaires locales, exigeant une réduction de 80% du phosphore et limitant l'utilisation d'additifs à base de métal. Le phosphate qui est un composant essentiel du traitement d'eau, permet de contrôler l’encrassement et la corrosion de l'acier dans les systèmes d'eau de refroidissement et évite ainsi les pannes et défaillances des équipements critiques. Dans de nombreux systèmes, du zinc et d'autres métaux peuvent être ajoutés pour améliorer le contrôle de la corrosion avec ou sans utilisation de phosphate.

La limite de rejet de phosphore applicable dans l’usine ne permettait pas d'utiliser un programme traditionnel de traitement d’eau à base de phosphate sans la mise en œuvre d'un système d'élimination du phosphore. De plus, les substituts métalliques ne pouvaient pas être utilisés.

Devant un investissement de 1,3M€, des dépenses d’exploitation et une complexité opérationnelle importante, le client s’est tourné vers Suez pour trouver une technologie alternative permettant de se conformer aux contraintes réglementaires en matière de rejet, et de maîtriser les investissements et la performance souhaitée sur le système d'eau de refroidissement.

Démonstration

Afin de réduire / éliminer l’utilisation d’additifs phosphore et métal, la solution E.C.O.Film a été appliquée pour permettre un contrôle complet de l’encrassement et de la corrosion sur acier et cuivre. La technologie permet de maintenir ou d’améliorer les taux de corrosion, de réduire ou d’éliminer le risque de dépôt minéraux (tartre, phosphate de calcium, par exemple), de réduire la charge en éléments nutritifs biologiques de l’eau de refroidissement et des effluents. Enfin et avant tout, elle permet de respecter les limites en phosphore les plus strictes.

Dans les faits, la technologie E.C.O.Film mise en œuvre par Suez a permis :

  • Une économie de 1,5M€ en coûts d’investissement
  • D’éviter des dépenses d’exploitation inhérentes à un nouveau système d’élimination du phosphore
  • Un fonctionnement à moins de 0,3 ppm de phosphore dans l’eau en circulation
  • De satisfaire aux nouvelles exigences plus strictes en matière de rejet de phosphore
  • Une amélioration des taux de corrosion de l’acier doux (voir Figure ) 

Entreprises liées
Contenus liés