Your browser does not support JavaScript!

Salons congrès conférences

1ère édition de Cycl’eau Lille : dynamique confirmée pour les salons régionaux

07 octobre 2020 Paru dans le N°435 ( mots)

Salon professionnel dédié à la gestion de l’eau, Cycl’eau s’impose autant par son format régional, que par les affaires générées et la proximité appréciée.

Près de 600 visiteurs. La toute première édition dédiée au bassin Artois-Picardie de Cycl’eau Lille a franchi ce seuil symbolique et se félicite d’avoir réuni un visitorat très qualifié issu de la commande publique et privée dans les espaces de Lille Grand Palais. À cette occasion, 69 enseignes ont pu échanger avec les industriels, bureaux d’études, collectivités, ou encore start-ups sur les solutions et technologies dédiées aux enjeux principaux du bassin, grâce notamment aux rendez-vous BtoB. « Nous tirons un bilan extrêmement positif du salon Cycl’Eau Lille malgré le contexte sanitaire, puisque nous avons eu 54 exposants présents rassemblés par secteur d’activité et 15 sociétés sur le village Innovation que nous développons en partenariat avec France Water Team », se réjouit Jean-Claude Lasserre, président de l’association Cycl’eau. Nous avons eu la chance d’avoir un très gros soutien de la Métropole Européenne de Lille (MEL), de la régie Noréade, qui regroupe 80% du territoire des Hauts de France en matière de gestion de l’eau, de l’agence de l’eau Artois Picardie, de la CCI Hauts de France et de Jean-Jacques Hérin, président de l’Adopta, qui est basée à Douai. Sans oublier, l’appui de nos partenaires historiques, la FNCCR et France Water Team pour construire cette première édition à Lille. »

Face aux reports des grandes manifestations de la filière et à une économie en phase de décrochage, les salons Cycl’eau destinés à travailler par bassin hydrographique prennent donc un relief particulier et font même figure de valeur refuge pour les grands opérateurs tels que Veolia ou Suez. Ils donnent l’opportunité d’apporter des réponses de terrain et d’accélérer la mise en œuvre d’actions locales, estime Jean-Claude Lasserre. « Les EPCI travaillent de plus en plus sur le territoire et pour le territoire. Pour cette raison, notre stratégie est simple. Elle consiste à nous positionner de manière complémentaire aux deux gros rendez-vous de l’eau que sont Pollutec et le Carrefour des gestions locales de l’eau, et à travailler à l'échelle du bassin hydrographique en nous focalisant sur les problématiques du bassin qui sont spécifiques. D'où nos 6 rendez-vous annuels à Vichy, Strasbourg, Lille, Marseille, Toulouse et Bordeaux ».

Pour la 10ème édition de Cycl’eau qui se déroulera à Bordeaux les 7,8 et 9 avril 2021, l’association entend ajouter toujours plus de valeur à son salon et garder un souvenir mémorable de cette édition : l’événement se tiendra sous le marrainage de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, et se prolongera par un événement nocturne en lien avec l’activité de Bordeaux.

Pascale Meeschaert