Your browser does not support JavaScript!

40 ans après avoir pris pied sur le marché de la débitmétrie électromagnétique, Endress+Hauser vient de fêter la sortie de son deux millionième débitmètre électromagnétique. Additionnés les uns aux autres, ces deux millions de débitmètres électromagnétiques pourraient mesurer un volume correspondant à quatre fois le débit de l'Amazone !

Depuis 1977, Endress+Hauser a produit plus de deux millions de débitmètres électromagnétiques. C?est plus que n?importe quel autre fabricant dans le monde. «

Ce nombre magique est synonyme d'une technologie de mesure de haute qualité et, surtout, de clients satisfaits dans toutes sortes d'industries

», explique Bernd-Josef Schäfer, Managing Director de Endress+Hauser Flowtec AG, le centre de compétences pour la technologie de mesure de débit. La spécialisation de l'entreprise dans le domaine de la fabrication de débitmètres électromagnétiques a débuté au milieu des années 1970. Pour entrer sur le marché de l'eau et des eaux usées qui émergeait à cette époque, Endress+Hauser a acheté la société Flowtec à Berne en 1977 avant de l'installer sur un nouveau site à Reinach (Basel-Landschaft, Suisse). C?est sur ce site que

Endress+Hauser

a commencé à produire des débitmètres avec seulement trois employés, dans d'anciens baraquements militaires. Le travail s'effectuait alors à la demande. «

Alors qu'aujourd'hui, explique Bernd-Josef Schäfer, notre production est localisée sur six sites en Suisse, en France, aux États-Unis, en Chine, en Inde et au Brésil, et s'appuie sur une logistique ultramoderne. Cette infrastructure nous a permis de produire deux millions de débitmètres électromagnétiques à ce jour, conformes aux normes de qualité requises

». Chaque site de production dispose de ces propres installations d'étalonnage régulièrement vérifiées par des organismes d'accréditation nationaux et qui garantissent une qualité de mesure toujours élevée pour chaque appareil. La réussite d'Endress+Hauser est due à de nombreux facteurs, parmi lesquels le développement de nouveaux appareils révolutionnaires capables de mesurer tous types de fluides, tels que l'eau, le lait, les acides, les alcalis ou les boues de minerai, avec la plus grande précision. Avec des innovations importantes telles que la mesure de précision de fluides difficiles (Autozero, 1981), la commande par microprocesseur (Variomag, 1984), la technologie à deux fils (Eximag, 1987) ou la matrice opérationnelle (Tecmag, 1990). En 1993, l'ensemble des gammes ont été rassemblées en une seule et même famille de produits dénommée « Proline », même si, parallèlement à cette gamme, Endress+Hauser produit également des débitmètres pour des applications très particulières, par exemple le remplissage de bouteilles à des intervalles d'une seconde. Depuis cette date, la gamme Proline a régulièrement évolué pour répondre aux exigences qui prévalent dans les différentes industries. Après la deuxième génération lancée en 2000, la troisième et dernière génération Proline sortie en 2012 offre de nombreuses fonctions et propriétés uniques. Ainsi, les opérateurs systèmes peuvent non seulement récupérer les données de mesure et de diagnostic via un affichage, un WLAN, un serveur web ou la technologie bus de terrain, mais aussi surveiller le processus dans son intégralité et, si nécessaire, vérifier le fonctionnement d'un débitmètre en cours de fonctionnement. Bernd-Josef Schäfer est optimiste quant à l'avenir d'Endress+Hauser : «

Des innovations comme celles-ci nous permettent d'adapter notre portefeuille de produits aux besoins de chaque industrie. Nous nous tournons vers notre trois millionième débitmètre électromagnétique avec une grande confiance

».