0 article(s).
 
   
   
   
 
Recherche globale   Règles de recherche 

OMD : la cible concernant l'accès à l'eau potable serait atteinte
 
 
La communauté internationale aurait atteint, bien avant l'échéance de 2015, la cible des Objectifs du Millénaire pour le développement qui consistait à réduire de moitié le pourcentage de la population n'ayant pas accès à l'eau potable selon un rapport publié le 6 mars dernier par l'UNICEF et l'OMS. Entre 1990 et 2010, le nombre de personnes ayant accès à l'eau potable aurait augmenté de plus de deux milliards. Le retard persiste cependant dans le domaine de l'assainissement.

D'après ce rapport intitulé « Progrès en matière d'eau potable et d'assainissement 2012 » et publié conjointement par l'OMS et l'UNICEF, 89% de la population mondiale, soit 6,1 milliards de personnes, avaient accès à des sources améliorées d'eau potable à la fin de l'année 2010. Un chiffre supérieur d'un point à la cible des OMD, fixée à 88%. D'après les évaluations de ce rapport, en 2015, 92% de la population mondiale aura accès à l'eau potable. « Il s'agit d'une bonne nouvelle en particulier pour les enfants», s'est félicité Anthony, Directeur général de l'UNICEF. «Tous les jours, plus de 3000 enfants meurent de maladies diarrhéiques. La réalisation de cet objectif contribuera à sauver beaucoup de jeunes vies.»

Reste que 11% de la population mondiale – soit 783 millions de personnes – n'ont toujours pas accès à l'eau potable, et des milliards demeurent privées d'assainissement. « Les chiffres sont stupéfiants, reconnait Anthony Lake, mais les progrès annoncés montrent qu'il est possible de réaliser les OMD avec la volonté, les efforts et les fonds nécessaires».

Le rapport note toutefois que la cible relative à l'assainissement est encore loin d'être atteinte et ne le sera vraisemblablement pas en 2015. Seuls 63% des habitants de la planète ont aujourd'hui accès à des services d'assainissement améliorés, chiffre qui, d'après les projections, ne devrait atteindre que 67% en 2015, soit un niveau bien inférieur à l'objectif des 75%. À l'heure actuelle, 2,5 milliards de personnes n'ont pas accès à un quelconque assainissement.

D'importants efforts devront également être déployés pour que les sources d'eau potable demeurent salubres. « Offrir un accès durable à des sources améliorées d'eau potable est l'une des choses les plus importantes que nous puissions faire pour réduire les maladies », a déclaré Margaret Chan, Directeur général de l'OMS, « Mais ce succès n'est qu'un début. Nous devons continuer à veiller à ce que l'accès à ces sources reste sûr. Sinon, ces progrès auront été vains.»

D'immenses défis restent par ailleurs à relever. Les moyennes mondiales masquent d'importantes disparités entre régions et entre pays, ainsi qu'à l'intérieur même des pays. Seuls 61% des habitants de l'Afrique subsaharienne ont accès à des sources d'eau améliorées, contre 90% ou plus en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Afrique du Nord et dans une grande partie de l'Asie. Plus de 40% des habitants de la planète n'ayant pas accès à l'eau potable vivent en Afrique subsaharienne.

Le rapport confirme également que lorsque l'approvisionnement en eau est difficile, c'est aux femmes qu'incombe la corvée du transport de l'eau. Et dans de nombreux pays, ce sont les habitants les plus riches qui ont bénéficié des progrès les plus importants en matière d'accès à l'eau et l'assainissement, tandis que les plus pauvres accusent toujours un retard important.

« Nous avons atteint un objectif important mais nous ne pouvons nous arrêter à ce stade, a déclaré Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU. La prochaine étape doit consister à cibler ceux qui sont le plus difficile à atteindre, les plus pauvres et les plus défavorisés. L'Assemblée générale a reconnu que l'accès à l'eau potable et à l'assainissement était un droit fondamental. Cela signifie que nous devons veiller à ce que chacun y ait accès. »

Pour accéder au rapport (en anglais), cliquez ici

Article paru dans le numéro 350 de la revue l'Eau, l'Industrie, les Nuisances (03/2012).

Retour aux actualités

Imprimer 

Envoyez cet article par mail